FREELANG Magazine - ACDSee 3.1 : petit manuel d'utilisation

 Retour au sommaire du magazine

Dossier réalisé par Beaumont pour le CCCL de Vientiane
Publié en octobre 2001
© Beaumont 2001


  ACDSEE 3.1 : PETIT MANUEL D'UTILISATION

1. À quoi sert ACDSee ?
2. Qu'est-ce qu'un shareware ?
3. Comment installer ACDSee ?
4. Présentation du programme et réglage des paramètres
5. Principe d'utilisation
6. Fonctionnalités en mode "browser"
7. Fonctionnalités en mode "viewer"
8. Les fonctions de traitement d'image
9. Autres fonctions intéressantes
10. Limites et défauts du logiciel
11. Conclusion
12. Vos réactions


 

 
1. À quoi sert ACDSee ?

ACDSee est avant tout un "viewer", c'est-à-dire qu'il s'agit d'un logiciel permettant de visionner des images. Performant, rapide, facile à utiliser et répondant à de nombreux besoins, ACDSee est le meilleur logiciel dans sa catégorie.

Au fil du temps, ACDSee s'est enrichi de nombreuses fonctions, notamment de traitement d'image (modification de la taille, des couleurs…). Il permet également de créer facilement un album photo pour une publication sur le web, ou encore de choisir un fond d'écran pour le bureau Windows.

ACDSee est donc un outil simple et puissant, dont nous allons explorer les principales fonctionnalités.

 
2. Qu'est-ce qu'un shareware ?

ACDSee n'est pas inclus dans Windows ni dans Microsoft Office, il s'agit d'un programme indépendant qui doit être téléchargé sur le web puis installé. On le trouve également sur des CD-Rom réunissant des compilations de logiciels.

ACDSee est un shareware. Un shareware est un programme distribué gratuitement pour une évaluation pendant une période déterminée (généralement 30 jours) ou pour un nombre déterminé d'utilisations. A la fin de cette période, si l'utilisateur souhaite continuer à utiliser le programme, il doit s'acquitter de la somme demandée par l'auteur. A la différence d'un freeware, un shareware n'est donc pas gratuit.

Que se passe-t-il quand on utilise un shareware ?
Première possibilité : une fenêtre (qui apparaît à l'ouverture du programme ou de manière aléatoire) vient rappeler à l'utilisateur qu'il s'agit d'une version d'évaluation. On appelle ça un "nag" ("nag" en anglais signifie enquiquiner, harceler).

Deuxième possibilité : la version d'évaluation est parfois une version allégée, seules les principales fonctions sont actives. Ce n'est pas le cas d'ACDSee.

Que se passe-t-il à la fin de la période d'évaluation ?
Première possibilité : il ne se passe rien, le programme continue à fonctionner et le nag est toujours présent (c'est le cas d'ACDSee).

Deuxième possibilité : le programme cesse de fonctionner. Le réinstaller ne résout pas le problème, à moins de savoir effacer toutes les traces de l'installation (dans la base de Registre de Windows).

Comment acquérir un logiciel shareware ?
Passée la période d'évaluation, il faut (il s'agit en fait d'une obligation morale) acheter une licence. La fenêtre de "nag" est là pour vous expliquer comment faire.

 
3. Comment installer ACDSee ?

Vous pouvez trouver ACDSee sur un CD-Rom, parmi une compilation de logiciels, ou le télécharger sur le web à cette adresse :

  • http://www.acdsee.com

    N.B. La dernière version est la 4.0, mais nous avons basé ce dossier sur la version 3.1, davantage répandue à l'heure actuelle.
    Le fichier d'installation de la version 3.1 pèse environ 5,5 mb, tandis que celui de la version 4.0 pèse un peu plus de 11 mb.

    L'installation est très facile et ne pose aucun problème particulier.

     
    4. Présentation du programme et réglage des paramètres

    Dès la première ouverture d'ACDSee, cette fenêtre risque de vous surprendre :

    Il s'agit d'un système permettant de vous tenir au courant des mises à jour et de l'actualité du logiciel. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que ce système se chargera également d'envoyer à l'équipe d'ACDSee des informations personnelles vous concernant. Nous vous conseillons donc de désactiver cette fonction, en cliquant sur "Suivant" puis sur "No, I do not agree" :

    Le programme s'ouvre ensuite normalement. Votre écran est divisé en plusieurs parties :

  • tout en haut, le menu (File, Edit, View…) et deux barres d'icônes ;
  • une barre de navigation indiquant le répertoire actif ;
  • une fenêtre d'exploration affichant l'arborescence de votre disque dur ;
  • le contenu du répertoire actif (par défaut en mode "thumbnail") ;
  • un aperçu de l'image sélectionnée (zone "preview") ;
  • tout en bas, une barre d'état affichant des informations concernant l'image sélectionnée.

    Les réglages par défaut d'ACDSee sont globalement bons. Un seul reproche : le mode plein écran n'est pas actif par défaut. Utilisez le menu "Tools, Options" pour activer les deux options permettant de visionner une image en plein écran. Cliquez ensuite sur "Save settings" (et non sur "OK"), afin de rendre ce nouveau réglage définitif.

     
    5. Principe d'utilisation

    Dorénavant, un double-clic (ou une validation par la touche Entrée) sur une image affichera cette image en plein écran. La barre espace permet d'afficher l'image suivante, et la touche représentant une flèche vers la gauche (touche de suppression vers la gauche) permet d'afficher l'image précédente. Enfin, la touche "Echap" (ou "Esc") permet de sortir du mode "viewer" et de revenir soit à l'Explorateur Windows, soit au mode "browser" d'ACDSee. Si vous avez lancé une image via l'Explorateur Windows, utilisez la touche Entrée pour lancer le mode browser, ou Echap pour revenir à l'Explorateur.

    Grâce à ACDSee, vous pouvez en effet afficher des images de deux manières différentes : en lançant d'abord ACDSee, puis en double-cliquant sur une image (ou en utilisant la touche Entrée), ou bien directement à partir de Windows (via l'Explorateur, qu'il s'agisse du "vrai" Explorateur Windows, ou d'une simple fenêtre affichant le contenu d'un répertoire).

    Pour ce faire, ACDSee, lors de son installation, s'attribue la parenté d'un certain nombre de formats d'images, de la même manière que Word peut avoir la parenté sur les fichiers ".doc". Si, postérieurement à ACDSee, vous installez un autre logiciel de traitement d'image, il se peut que ce dernier récupère à son tour la parenté de certains formats, et il peut alors être nécessaire de rétablir les associations.

    Utilisez le menu "Tools, File Associations", pour décider précisément quel format d'image doit être ouvert par ACDSee :

    Enfin, notons qu'à partir de l'Explorateur Windows, un clic avec le bouton droit de la souris sur un répertoire permet d'afficher le contenu de ce répertoire dans ACDSee, en mode browser (pour ce faire, choisissez l'option "Browse with ACDSee") :

    Nous allons maintenant voir de manière détaillée quels sont les différents types d'affichage (en mode browser) ainsi que les différentes possibilités offertes lors d'un affichage en plein écran (mode viewer).

     
    6. Fonctionnalités en mode "browser"

    Les différents types d'affichage
    Le mode browser permet d'afficher l'arborescence des répertoires et le contenu d'un répertoire spécifique. Il existe plusieurs modes d'affichage des fichiers, que l'on choisit à l'aide du menu "View" :
    - le mode "thumbnail" (par défaut) affiche les images en miniature ;
    - le mode "liste" affiche simplement une liste des fichiers ;
    - le mode "détails" affiche les fichiers et donne des informations supplémentaires, concernant notamment la taille et le poids des images.

    Quel est le meilleur mode d'affichage ?
    Le mode thumbnail est très pratique car il permet de voir d'un seul coup d'œil l'ensemble des images. Les miniatures peuvent cependant être longues à charger si le PC est un peu lent ou la liste très longue.
    Le mode liste, sobre et rapide, est conseillé en cas de manipulations sur des séries de fichiers (renommage d'une série, conversion de format, tri de la liste…).
    Enfin, le mode détails est intéressant si l'on a besoin d'informations sur les images (pour vérifier, par exemple, que toutes les images d'une série ont une taille identique ou qu'elles ne pèsent pas trop lourd).
    D'autres modes sont proposés (petite icônes, grandes icônes…) mais ils ne présentent aucun intérêt.

    Trier des images
    Le mode browser permet de trier des images par nom, par date, par taille ou encore par type de fichier. Cette opération peut se faire en utilisant des raccourcis clavier (chiffres 1 à 4).
    - 1 : tri par nom (ordre alphabétique croissant) ;
    - 2 : tri par taille (ordre croissant de taille : images les plus lourdes à la fin) ;
    - 3 : tri par type de fichier ;
    - 4 : tri par date (ordre croissant : images les plus récentes à la fin).

     
    7. Fonctionnalités en mode "viewer"

    Les fonctions de zoom
    En mode viewer, les touches + et - permettent de zoomer pour agrandir ou diminuer l'image, tandis que la touche * permet de revenir à la taille originale.

    La fonction "Shrink to fit window/screen" (menu "Tools, Options") permet d'ajuster automatiquement l'image à la taille de l'écran (utile si les images sont trop grandes).

    Passer les images en "slideshow"
    Le mode "slideshow" (diaporama) permet d'afficher automatiquement une image toutes les n secondes. Pour lancer un slideshow, affichez la première page puis sélectionnez "Slideshow" à l'aide d'un clic droit.

    N.B. La version 4.0 d'ACDSee offre, en outre, des effets de transition entre les images.

     
    8. Les fonctions de traitement d'image

    Comme nous l'avons dit en introduction, ACDSee n'est pas une simple visionneuse d'images. Le logiciel dispose également de fonctions de traitement d'image, qui vont vous permettre de modifier les couleurs, la taille de l'image, etc.

    Pour accéder à ces fonctions, sélectionnez l'image à traiter et cliquez sur l'icône "Enhance". La fenêtre ci-dessous s'ouvre alors, véritable "programme dans le programme" :

    Il est inutile de détailler ici toutes les fonctions, vous pouvez facilement les tester en parcourant les différents menus. Soulignons simplement la fonction "Crop", qui permet de recadrer une image (par exemple pour éliminer les bords blancs dans le cas d'une image scannée un peu trop large).

    Sachez qu'il est également possible de modifier l'orientation d'une image, de l'éclaircir ou encore d'y appliquer un effet particulier :

    Ci-dessus, la photo originale. Ci-dessus, la photo modifiée :
    l'image a été recadrée et éclaircie,
    et un effet "sépia" a été appliqué.

     

    Parenthèse technique

    La taille d'une image se mesure en pixels (le pixel étant l'unité minimale d'affichage sur un écran, c'est-à-dire le plus petit carré indivisible). Selon la taille de l'écran, l'utilisateur peut choisir sa surface d'affichage (la résolution) : sur un écran 15 pouces, la résolution idéale est de 800 par 600 pixels. Sur un écran 17", la résolution idéale est de 1024x768.
    Ces chiffres doivent vous guider pour évaluer la taille d'une image : vous saurez que si une image mesure 800x600 px, elle remplira tout l'écran sur un 15 pouces.
    Attention, l'image telle qu'elle apparaît à l'écran n'est pas toujours à sa taille réelle : il arrive que les logiciels appliquent automatiquement un zoom arrière pour vous donner une vue d'ensemble si l'image est trop grande.

    Le poids, lui, se mesure en kilo-octets (kilo-bytes en anglais). Une image de bonne qualité en 1024x768 pèse entre 100 et 200 kb, ce qui signifie que l'on peut en mettre une dizaine sur une disquette. Un CD-Rom (650 mb) peut contenir jusqu'à 10 000 photos.
    Il est important d'avoir une idée du poids d'une image avant de l'envoyer par email, surtout si votre correspondant ou vous-même disposez d'une connexion lente. Bien entendu, plus l'image pèse lourd, plus il faudra du temps pour la transférer.

    Enfin, il existe différents formats d'image. Le plus répandu est le "jpeg" (jpg), qui permet de régler le ratio qualité/compression. Pour les dessins, le format "gif" est recommandé. Le format gif permet également de créer des images ayant un fond transparent, ainsi que de petites animations. Les formats jpeg et gif sont les deux formats les plus courants sur le web.
    Les format ".tif" et ".bmp", parfois attribués à une image venant d'être scannée, sont non compressés et pèsent donc très lourd. Ils sont à proscrire sur Internet, de même que les formats PhotoShop (psd) ou Paint Shop Pro (psp), qui, eux, ne sont utiles que pour retravailler avec ces logiciels une image composée de différents éléments.
     

     
    9. Autres fonctions intéressantes

    Mettre une image en fond d'écran
    Pour décorer votre bureau sous Windows, cliquer avec le bouton droit de la souris sur une image (en mode browser ou viewer) et choisissez l'option "Wallpaper".

    Réaliser un album au format html
    Pour réaliser un album que vous pourrez ensuite publier sur le web, sélectionnez les images à publier et cliquez sur l'icône "HTML". ACDSee se chargera de créer une planche contact avec des vignettes cliquables.

    Convertir le format d'une image
    Nous avons évoqué plus haut (cf. "parenthèse technique") les différents formats d'images. ACDSee permet de convertir facilement une image d'un format à un autre, par un simple clic droit en mode browser (option "Convert").

    Renommer des séries de fichiers
    Renommer un grand nombre de fichiers est une opération fastidieuse sous Windows, car les fichiers doivent être renommés un par un. ACDSee permet de renommer toute une série : sélectionnez les fichiers à renommer, cliquez avec le bouton droit de la souris et choisissez "Rename". Cette opération est possible quel que soit le type de fichier, qu'il s'agisse d'images ou non.

    Gérer un appareil photo numérique ou un scanner
    Si vous avez un appareil photo numérique, vous pourrez télécharger vos photos via ACDSee. Il est également possible d'acquérir une image en provenance d'un scanner.

    Imprimer une image
    Bien entendu, on peut également imprimer une image. Le menu "File, Print setup" permet de choisir la position de l'image sur la feuille ou encore la taille de l'image (ajustée à la feuille ou non). Seul regret, le haut et le bas de page pourraient être plus finement paramétrables.

    Lire des fichiers multimédia
    ACDSee lit également la plupart des fichiers sons et vidéo (à l'exception des format Real Player et QuickTime, qui sont par essence incompatibles avec quoi que ce soit).

    Copier ou déplacer des fichiers
    Il est possible de copier, déplacer ou supprimer des fichiers (images ou non) et de mettre en mémoire une liste de répertoires cibles.

    Imprimer le contenu d'un répertoire
    Ceux qui ont souhaité un jour imprimer le contenu d'un répertoire se sont forcément heurtés à quelques difficultés. Parmi les choix possibles : faire une capture d'écran, ou se rappeler de la bonne vieille fonction DOS "dir > fichier.txt". ACDSee nous simplifie la vie grâce à l'option "Generate File Listing" (menu "Tools").

     
    10. Limites et défauts du logiciel

    Ce qu'ACDSee ne sait pas faire
    Les fonctions de traitement d'image présentes dans ACDSee doivent être considérées comme un "plus" par rapport au rôle premier de ce logiciel, qui est d'être un visionneur d'images. En d'autres termes, ACDSee n'est pas un vrai logiciel de retouche. Si vous souhaitez ne serait-ce qu'incruster du texte dans une image, un autre logiciel sera nécessaire. Nous vous conseillons Paint Shop Pro, un shareware d'excellente qualité. Le célèbre PhotoShop sera, pour sa part, réservé à un usage professionnel.

    Les défauts du logiciel
    - Le système "ACD InTouch", qui tente de s'imposer dès le premier lancement du logiciel, est très critiquable. Cet espion peut heureusement être facilement désactivé.
    - Certains paramètres essentiels, notamment l'affichage en plein écran, doivent être sélectionnés par l'utilisateur et ne sont pas actifs par défaut.
    - Enfin, par souci de rapidité, ACDSee conserve (dans des fichiers temporaires ou cachés) des informations concernant les images qui ont été visionnées. Dans chaque répertoire affiché, ACDSee créé un fichier caché ("descript.ion"), et créé également de nombreux fichiers dans le répertoire temporaire de Windows.

     
    11. Conclusion

    Malgré les quelques défauts que nous venons de souligner, ACDSee est un logiciel qui excelle dans son domaine. De nombreuses fonctions (renommage des séries, impression du contenu d'un répertoire, lecture de fichiers multimédia ou encore déplacement/copie de fichiers dans des répertoires sélectionnés à l'avance) dépassent largement le cadre des images et peuvent être utilisées pour gérer d'autres types de fichiers.

    ACDSee est donc un outil utile, voire indispensable.

     
    12. Vos réactions

    Nous espérons que ce petit dossier vous aura été utile. Vous pouvez nous faire part de vos remarques ou de vos questions en utilisant notre formulaire de contact (merci d'indiquer une adresse email valide si vous souhaitez une réponse !).


    J'utilise depuis peu un appareil photo numérique Optio 330 PENTAX.
    Pour acquerir une image ACDSee me demande le plugin de l'appareil.
    Où puis je trouver cela ?
    Merci a+

    Réponse
    Pour qu'un appareil photo soit reconnu par ACDSee, il faut effectivement un plug-in, mais il doit venir du fabricant de votre appareil. Sinon le plus simple reste d'utiliser le logiciel d'acquisition fourni avec votre appareil photo, et d'utiliser ensuite ACDSee pour visualiser et éventuellement retoucher les photos.


    Très bien, ce manuel !
    Une petite question avant de télécharger ACDSEE : j'ai un appareil photo numérique, je cherche à faire des CD ROM de photos (pour remplacer les albums).
    ACDSEE permet-il de mettre au même "poids" toutes les photos ?
    C'est à dire : les photos ont un poids entre 800 et 900 ko ; y a-t-il moyen, avec ACDSEE ou un autre logiciel, d'obtenir des photos de poids identique (400 ko devraient suffire) ?
    Merci d'avance.

    Réponse
    Le poids d'une photo (en ko) dépend de la taille de l'image (en pixels), de la résolution et même de ce qu'il y a sur la photo (la photo d'un mur blanc pèsera moins lourd que la photo d'une forêt, contenant davantage de détails). Vous ne pourrez donc jamais avoir une série de photos ayant un poids strictement identique, du moins au format JPG.

    Si vos photos pèsent entre 800 et 900 ko, ce qui est beaucoup, c'est que :
    - soit elles ne sont pas au format JPG mais à un autre format, sans compression (BMP, TIF, PSD, ou JPG mais sans activation du ratio de compression) ;
    - soit elles sont de grande taille... c'est-à-dire qu'elles dépassent la surface de votre écran (pour un écran 17", la taille standard est généralement de 1024x768 pixels).

    ACDSee vous permettra :
    - de convertir facilement toutes vos photos au format JPG, si nécessaire ;
    - de modifier à cette occasion le ratio de compression de ce format JPG (attention à ne pas écraser l'original avant d'être sûr !!) ;
    - de modifier la taille réelle des images, mais il faudra les traiter une par une.

    Essayez donc de savoir, dans un premier temps, pourquoi vos images sont si lourdes : est-ce à cause du format (ACDSee peut alors aisément résoudre le problème) ou est-ce à cause de la taille (en ce cas un logiciel comme Paint Shop Pro, qui permet d'ouvrir plusieurs images en même temps, sera peut-être plus pratique).


     

  •