FREELANG Magazine - Notions de base pour maîtriser Windows

 Retour au sommaire du magazine

Dossier réalisé par Beaumont pour le CCCL de Vientiane
Publié en novembre 2001
© Beaumont 2001


NOTIONS DE BASE POUR MAÎTRISER WINDOWS

1. Les différentes versions de Windows
2. Le "Poste de travail" et les différents lecteurs
3. Le bureau, le menu "Démarrer" et la barre des tâches
4. Les répertoires (dossiers) et les fichiers
5. Organisation et personnalisation de votre environnement
6. L'Explorateur Windows
7. Logiciels utiles
8. Solutions pour quelques problèmes courants
9. Conclusion : comment apprendre à maîtriser Windows
10. Vos réactions


 

Ce dossier vous permettra d'acquérir les connaissances nécessaires à une maîtrise de base de l'environnement de Windows. Il s'agit d'une initiation, les utilisateurs avancés n'apprendront sans doute rien.

Nous utiliserons comme référence la version française de Windows 98, qui reste la plus utilisée actuellement, malgré l'avènement de Windows XP. Les informations contenues dans ce dossier sont dans une large mesure applicables à Windows 95, et dans une moindre mesure à Windows NT.

 
1. Les différentes versions de Windows

Voici un tableau simplifié des principales versions de Microsoft Windows et de Microsoft Office. Il est bon de connaître les versions que vous utilisez, notamment pour éviter certaines erreurs de langage (Office 98 n'existe pas, par exemple).

 
2. Le "Poste de travail" et les différents lecteurs

Qu'il s'agisse de Windows, de Word, d'autres programmes ou de vos données personnelles, tout est stocké sur votre disque dur (ou sur un autre lecteur) sous forme de fichiers, eux-mêmes rangés dans des dossiers (qu'on appelle aussi répertoires).

Windows, par souci de convivialité (??), représente les choses selon une hiérarchie qui lui est propre. Ainsi, vous avez tous sur votre "bureau" un "Poste de travail", qui contient notamment les différents lecteurs dont vous disposez. Passons-les rapidement en revue :

1. Le lecteur de disquette. Il est désigné par la lettre A (chaque lecteur dispose d'une lettre pour l'identifier). Capacité d'une disquette : 1,44 mo.

2. Le disque dur. Il est désigné par la lettre C. S'il y a plusieurs disques durs, le deuxième s'appelle D, le troisième E, etc. Un disque dur peut également être séparé en plusieurs partitions (pour séparer les programmes et les données personnelles, par exemple), en ce cas chaque partition prend une lettre.
Capacité d'un disque dur : variable (entre 5 et 20 go à l'heure actuelle, en moyenne).

3. Le lecteur CD-Rom. Il est désigné par la lettre qui suit la dernière lettre utilisée par le disque dur (E si le disque dur est partitionné en deux, par exemple).
Capacité d'un CD-Rom : 650 mo (généralement).

Parenthèse technique : capacité des supports

Un ordinateur ne comprend que le langage binaire : 0 ou 1. C'est ce qu'on appelle un "bit". Pour représenter un caractère (occidental) en langage binaire, 8 bits sont nécessaires. C'est ce qu'on appelle un octet (en anglais, "byte").

1 000 octets (en fait 1 024) font 1 kilo-octet (qu'on abrège "ko", ou "kb" en anglais).
1 024 ko font un 1 mo (méga-octet) et 1 024 mo font 1 go (giga-octet).

L'octet est donc l'unité de mesure de la place disponible ou occupée sur un support. On dira par exemple qu'on a un disque dur de "20 gigas", "128 mégas de RAM", qu'on a reçu par fichier attaché un document Word "pesant 200 kilos ou que la connexion Internet est à "5 kilos / seconde".
 

D'autres lecteurs peuvent être présents (à l'intérieur du PC ou sous forme d'un boîtier externe), comme un graveur, un lecteur DVD ou encore un lecteur Zip.

 
3. Le bureau, le menu "Démarrer" et la barre des tâches

Windows est un système d'exploitation, c'est-à-dire qu'il s'agit d'une interface graphique, accompagnée d'un certain nombre d'outils, vous permettant de communiquer avec votre PC. Un double-clic sur une icône, par exemple, permet de lancer un programme. Tous les systèmes d'exploitation ne sont pas graphiques, certains (comme MS-DOS) se présentent sous la forme d'un écran noir et d'un curseur clignotant attendant que l'utilisateur tape lui-même les commandes nécessaires.

Plusieurs éléments composent l'interface graphique de Windows :

1. Le bureau. C'est ce que vous voyez sur votre écran si aucun programme n'est ouvert. Vous y trouvez les icônes classiques de Windows (Poste de travail, Voisinage réseau, Internet Explorer, Corbeille…) ainsi que divers raccourcis vers des programmes, des dossiers ou des fichiers. Le contenu du bureau (y compris la couleur ou l'image de fond) est entièrement paramétrable.

2. Le menu "Démarrer". Situé en bas à gauche de votre écran, le menu Démarrer permet d'accéder à différentes fonctions de Windows (Exécuter, Rechercher, Paramètres…) ainsi qu'à l'ensemble des programmes installés. En général, lorsqu'un programme s'installe, il créé automatiquement un raccourci dans le menu Démarrer.

3. La barre des tâches. Il s'agit de la barre située tout en bas de l'écran, qui permet de visualiser l'ensemble des fenêtres ouvertes. Cliquer sur un élément permet de basculer d'une fenêtre à l'autre.

4. La barre de lancement rapide. Située au sein de la barre des tâches, la barre de lancement rapide contient également des raccourcis (entièrement paramétrables) présentant l'avantage d'être accessibles en permanence et de s'exécuter par un simple clic.

5. Enfin, en bas à droite, à côté de l'horloge, d'autres icônes représentent les programmes qui tournent en permanence (en "tâche de fond").

 
4. Les répertoires (dossiers) et les fichiers

Entre les programmes, les fichiers système et les données personnelles, on trouve des milliers de fichiers sur un disque dur. On ne trouve d'ailleurs que des fichiers : une icône est un fichier, un programme se compose de plusieurs fichiers, etc. Seule exception : les dossiers (on dit aussi répertoires), qui permettent de classer et d'organiser ces fichiers selon une arborescence. A la racine de l'arborescence, on trouve le lecteur. Chaque fichier, en fonction de sa situation dans l'arborescence, dispose d'une adresse, qu'on appelle aussi chemin d'accès.

Exemple : c:\mes documents\cv_pierre.doc ou encore a:\images\espagne3.jpg

Dans le premier cas, un fichier Word appelé "cv_pierre" se trouve dans le répertoire "mes documents", lui-même situé sur le disque C. Dans le deuxième exemple, une photo se trouve dans le répertoire "images", lui-même situé sur une disquette.

Notons que cette organisation en répertoires et fichiers est également valable pour les sites Web. Seule différence : sur le Web, les adresses commencent généralement par http://www, suivi du nom de domaine (yahoo.com, par exemple).

Les dossiers et les fichiers peuvent aisément être manipulés (déplacés, copiés, renommés, supprimés, restaurés après une suppression…). L'outil le plus pratique pour effectuer ces manipulations est l'Explorateur Windows, qui permet de parcourir et de modifier le contenu des différents lecteurs.

Les chemins d'accès des fichiers sont créés lors de l'installation des programmes, ou, s'il s'agit d'un fichier personnel, lorsque vous enregistrez ce fichier (vous choisissez alors l'emplacement du fichier, son nom, et éventuellement le format, qui sera représenté par une extension).

Parenthèse technique : les extensions

Un fichier se compose d'un nom et d'une extension de 3 ou 4 lettres séparés par un point.
Exemple : "CV_pierre.doc" (fichier Word) ou "index.html" (page Web).

L'extension indique le type de fichier, et le programme associé qui permettra d'ouvrir le fichier. Ainsi, "index.html" sera ouvert par Internet Explorer et "CV_pierre.doc" par Microsoft Word.

Si on modifie une extension, c'est toujours le programme associé à l'extension qui s'ouvrira, car Windows ne reconnaît pas automatiquement le format d'un fichier. Si on supprime l'extension, Windows ne saura pas reconnaître le type de fichier et demandera à l'utilisateur de choisir un programme associé parmi ceux disponibles.

Pour éviter ce genre de préoccupation, Windows masque par défaut l'extension des fichiers dont le type est connu. Or, l'extension est le premier indice permettant de savoir à quel type de fichier on à affaire. Il faut donc demander à Windows d'afficher les extensions de tous les fichiers, en décochant l'option "Masquer les extensions des fichiers dont le type est connu", via le menu "Outils, Options des dossiers" de l'Explorateur Windows.
 

 
5. Organisation et personnalisation de votre environnement

L'une des choses les plus importantes lorsque vous utilisez un ordinateur est de savoir où vous rangez vos fichiers, comment vous les organisez et quel nom vous leur donnez.

Prenons un exemple simple. Un utilisateur débutant veut écrire une lettre. Il ouvre Word, tape sa lettre puis enregistre le fichier, sans se poser davantage de questions. Word a décidé lui-même de l'emplacement (c:\mes documents, la plupart du temps) et du nom du fichier (les premiers mots du texte). L'utilisateur averti, lui, procède différemment. Il ouvre Word, tape les premiers mots et enregistre son fichier sans plus attendre. Il choisit l'emplacement en fonction de l'organisation qu'il a adoptée (c:\mes documents\personnel\lettres, par exemple), et définit un nom qui lui permettra d'identifier facilement le fichier par la suite (plainte_francetelecom.doc, par exemple).

La première chose à faire consiste à définir votre dossier personnel.
- Si vous travaillez sur votre propre ordinateur et que vous n'avez qu'un seul disque dur et qu'il est non partitionné, votre dossier sera sans doute c:\mes documents.
- Si vous partagez cet ordinateur avec plusieurs personnes, vous avez tout intérêt à créer autant de sous-répertoires qu'il y a d'utilisateurs.
- Si votre disque dur est partitionné ou si vous en avez plusieurs, réservez la partition (ou le disque) C pour le système et les programmes, et inscrivez vos données sur D. Si une réinstallation du système s'avère nécessaire suite à un problème grave, vous aurez ainsi plus de chances de pouvoir conserver vos données personnelles (c'est l'un des avantages des partitions).
- Si vous travaillez sur un réseau informatique, vous devez demander à votre "administrateur système" (le responsable informatique) où vous pouvez enregistrer vos fichiers. Un emplacement vous sera réservé sur le serveur, afin que vous puissiez travailler indifféremment à partir de plusieurs postes.

Pour créer un nouveau dossier, plusieurs méthodes sont possibles : le menu "Fichier, Nouveau, Dossier" dans l'Explorateur Windows, un clic avec le bouton droit de la souris dans une zone vide, ou encore une icône spécifique :

Lorsqu'un nouveau dossier est créé, vous devez immédiatement lui donner un nom et valider avec la touche Entrée du clavier.

Lorsque vous aurez acquis une certaine maîtrise au niveau de l'organisation de vos fichiers, vous aurez peut-être envie de personnaliser votre environnement de travail (Bureau, menu Démarrer…) afin de gagner du temps et de ne pas vous laisser envahir par les innombrables raccourcis inutiles dont regorgent Windows et la plupart des programmes installés.

1. Personnalisation du bureau
A l'exception de certains éléments fixes (Poste de travail, Voisinage réseau, Corbeille, Internet Explorer…), les icônes du bureau sont paramétrables. Pour ajouter un nouveau raccourci, la solution la plus simple consiste à faire un glisser un raccourci présent dans le menu Démarrer vers le bureau. Pour que le raccourci soit copié et non déplacé, maintenez la touche Ctrl appuyée pendant que vous faites glisser le raccourci.

Vous pouvez également créer un raccourci en cliquant avec le bouton droit de la souris sur un fichier ou un dossier (via l'Explorateur Windows), et en déplaçant ensuite le raccourci vers le bureau. Le contenu du Bureau est accessible via l'Explorateur Windows, au sommet de l'arborescence. En fait, "physiquement", les icônes du bureau sont stockées dans c:\windows\bureau.

Parenthèse technique : qu'est-ce qu'un raccourci ?

Un raccourci est un fichier contenant le chemin d'accès d'un autre fichier ou d'un dossier, ainsi qu'une icône. Les raccourcis du bureau sont signalés par une petite flèche. Un clic avec le bouton droit de la souris sur un raccourci permet d'accéder aux propriétés du raccourci, qui indiquent quel est le chemin d'accès vers lequel il pointe.

Exemple :  

Ce raccourci vers le programme "Paint Shop Pro" pointe vers le chemin d'accès suivant :
"C:\Program Files\Paint Shop Pro 6\Psp.exe"

Lorsqu'on double-clique sur l'icône, on lance le fichier "Psp.exe", qui se trouve dans le sous-répertoire "Paint Shop Pro 6", lui-même dans le répertoire "Program Files" du disque C.
 

2. Personnalisation du menu Démarrer
A chaque fois qu'un programme est installé sur un PC (Windows et ses composants, Microsoft Office, logiciels et CD-Rom en tous genres, jeux, etc.), un dossier est créé dans le dossier "Programmes" du menu Démarrer. L'avantage, c'est que l'utilisateur peut ainsi accéder à tous ses programmes à partir d'un menu unique. Le problème, c'est que le menu Démarrer se retrouve très rapidement surchargé de raccourcis inutiles, qui ne correspondent pas forcément à vos besoins.

Pour organiser votre menu Démarrer, vous avez deux possibilités :
- La solution la plus simple consiste à ouvrir ce menu et à jouer du clic droit (pour supprimer ou renommer un raccourci) et du "glisser-déposer" (pour déplacer un raccourci).
- Pour une gestion plus élaborée (création de dossiers notamment), ouvrez le dossier "c:\windows\menu démarrer" via l'Explorateur Windows.

3. Personnalisation de la barre de lancement rapide
La barre de lancement rapide se modifie de la même manière que le menu Démarrer : clic droit, glisser-déposer ou via l'Explorateur Windows. Attention, le chemin d'accès de ces raccourcis est un peu compliqué :
"C:\Windows\Application Data\Microsoft\Internet Explorer\Quick Launch"

4. Personnalisation des Favoris
Windows appelle Favoris la liste de vos sites préférés, ceux dont vous avez enregistré l'adresse afin de les retrouver plus facilement. Les Favoris sont accessibles par Internet Explorer, mais sont également intégrés dans toutes les fenêtres de navigation de Windows. Ils sont par essence personnalisables, (soit par un clic droit sur un favori, soit en utilisant le menu "Organiser"), et les favoris imposés par Windows lors de l'installation peuvent facilement être supprimés.

Parenthèse technique : mise au point

Les Favoris de Windows sont tout à fait comparables aux raccourcis présents sous la forme d'icônes sur votre bureau ou dans le menu Démarrer. Simplement, au lieu d'enregistrer l'adresse d'un fichier ou d'un dossier, ils enregistrent l'adresse d'un site Web.

Le bureau ne contient pas que des raccourcis, vous pouvez tout à fait enregistrer un fichier directement sur le bureau, ou y créer un dossier. De même, un raccourci peut se placer dans n'importe quel dossier, pas nécessairement sur le bureau ou dans le menu Démarrer.
 

5. Personnalisation des barres d'outils
La plupart des logiciels, notamment ceux de la suite Office (Word, Excel…) proposent une personnalisation des icônes des barres d'outils. N'hésitez pas à utiliser cette fonction (généralement accessible par un clic droit sur la barre des icônes ou un menu "Affichage, personnaliser"), qui vous fera gagner du temps et vous permettra de personnaliser votre environnement de travail.

 
6. L'Explorateur Windows

Cet outil incontournable mérite bien un chapitre, même court. L'Explorateur Windows, accessible via le menu Démarrer ou via un raccourci clavier (touche Windows enfoncée, lettre E), permet de parcourir l'arborescence de tous les lecteurs de votre PC. Utilisez l'Explorateur est la manière la plus efficace de manipuler des fichiers (copier, déplacer, supprimer, renommer…) ou des dossiers (créer, supprimer, renommer, organiser…).

 
7. Logiciels utiles

Windows n'est qu'un système d'exploitation, c'est-à-dire avant tout une interface graphique, qui n'est donc pas censé contenir des programmes mais qui doit simplement permettre de faire tourner des programmes. L'installation d'un programme n'étant pas à la portée de tous, Windows inclut cependant toute une batterie d'utilitaires indispensables, notamment un traitement de texte basique (WordPad), un petit logiciel de dessin (Paint), une calculatrice, des lecteurs pour les fichiers son et vidéo, et bien entendu un navigateur Internet (Internet Explorer) et un logiciel de messagerie électronique (Outlook Express).

Le fait que des logiciels soient inclus dans Windows est à l'origine de nombreux débats et de soucis juridiques pour Microsoft, cette pratique étant jugée anticoncurrentielle.

Même si vous pouvez "survivre" simplement avec Windows, vous vous rendrez compte rapidement de la nécessité d'installer d'autres programmes : un traitement de texte perfectionné (Word), un tableur (Excel), un anti-virus, un logiciel de compression/décompression de fichiers (Winzip), un logiciel de traitement d'images (Paint Shop Pro), une messagerie électronique plus élaborée (Outlook) ou encore un dictionnaire, des jeux, des CD-Rom, etc.

 
8. Solutions pour quelques problèmes courants

  • J'ai perdu un fichier, comment faire pour le retrouver ?
    Windows dispose d'une fonction de recherche (Démarrer, Rechercher, Fichiers ou dossiers). Vous pouvez recherchez un fichier par nom, par date, en fonction du texte qu'il contient ou de son emplacement… Si vous n'êtes pas sûr d'un élément, utilisez un astérisque : si par exemple vous recherchez un fichier Word dont vous savez simplement que le nom commence par la lettre b, tapez "b*.doc".

  • Je souhaiterais enregistrer un fichier sur une disquette, mais il est trop gros. Que puis-je faire ?
    Il faut le découper ! Plusieurs programmes permettent de faire cela, par exemple "DKoup" (logiciel gratuit), que vous trouverez ici.

  • Quelle est la différence entre Enregistrer et Enregistrer sous ?
    Aucune si c'est la première fois que vous enregistrez un fichier. Pour un fichier déjà enregistré, Enregistrer permet de sauvegarder les dernières modifications, tandis que Enregistrer sous permet de donner un autre nom (ou un autre format, ou un autre emplacement) au fichier. La fonction Enregistrer sous est donc un bon moyen de copier un fichier sur une disquette, ou de créer un fichier à partir d'un modèle.

  • J'ai supprimé un fichier par erreur, comment puis-je le récupérer ?
    Les fichiers supprimés ne sont pas directement détruits, ils sont envoyés dans la corbeille. Il suffit donc d'ouvrir la corbeille, de sélectionner le fichier à récupérer et d'utiliser le menu "Fichier, Restaurer".

  • Quels sont les raccourcis clavier utiles à connaître ?
    Tout comme les icônes, l'utilité des raccourcis clavier dépend de l'utilisation qui est faite du PC. Il y a cependant quelques classiques :
    Ctrl+a : tout sélectionner
    Ctrl+c : copier
    Ctrl+v : coller
    Ctrl+x : couper
    Win+E : ouvrir l'Explorateur Windows...

    Ctrl+c signifie : taper la lettre c tout en maintenant la touche Ctrl enfoncée.

  • Je voudrais copier une série de fichiers sur une disquette, dois-je les déplacer un par un ?
    Vous pouvez sélectionner le premier, appuyer sur la touche Shift (majuscules) et sélectionner le dernier. Pour sélectionner ou déselectionner plusieurs fichiers séparés les uns des autres dans la liste, utilisez la touche Ctrl.

  • Mon PC "plante" régulièrement, d'où cela peut-il venir ?
    Quoi qu'on en dise, Windows est un système relativement stable. Mais comme il s'agit du système le plus répandu, il est aussi le plus exposé aux bugs, qui viennent souvent de programmes ou de composants externes à Windows.
    Les plantages peuvent donc venir du mauvais fonctionnement d'un programme, mais également d'un manque d'entretien du PC, ou d'un "driver" défaillant (les drivers sont des programmes dont le rôle est d'optimiser le fonctionnement des différents composants matériels de l'ordinateur). Un virus peut également être responsable de dysfonctionnements, plus ou moins graves.

    Les plantages sont rarement simples à résoudre, si la cause n'est pas identifiée il peut s'avérer nécessaire de réinstaller Windows et tous les autres programmes.

  • J'ai entendu dire qu'il fallait entretenir son ordinateur, que faut-il faire exactement ?
    D'abord, éviter d'installer n'importe quoi dessus. Ensuite, nettoyer régulièrement les fichiers temporaires (supprimer le contenu du répertoire c:\windows\temp), utiliser l'utilitaire Scandisk pour vérifier la surface du disque (Démarrer, Programmes, Outils système), scanner régulièrement le disque dur avec un anti-virus à jour, et enfin utiliser le Défragmenteur de disque (également dans Démarrer, Programmes, Outils système), dont le rôle est de réorganiser l'emplacement des fichiers sur le disque.

  • Mon PC est lent à démarrer, pourquoi ?
    Un ordinateur est toujours un peu lent à démarrer. Si le vôtre est spécialement lent, vérifiez que seuls des programmes indispensables sont lancés au démarrage et tournent en tâche de fond.

    Les programmes lancés au démarrage se trouvent dans le menu Démarrer, Programmes, Démarrage. N'hésitez pas à vider ce dossier de tout élément superflu. Les programmes tournant en tâche de fond sont plus difficiles à éliminer, il faut soit désinstaller le programme, soit désactiver l'icône de la barre des tâches (clic droit, Propriétés…), soit ouvrir l'utilitaire msconfig (Démarrer, Exécuter, tapez msconfig) et décochez les programmes superflus dans l'onglet Démarrage. Attention, c'est une manœuvre assez délicate, car dans la liste figurent également des éléments indispensables au bon fonctionnement du système. Ne supprimez que les éléments que vous avez clairement identifiés.

     
    9. Conclusion : comment apprendre à maîtriser Windows

    Windows n'est pas un système simple à utiliser, mais gardez bien à l'esprit qu'en informatique rien n'est simple. Utiliser un Macintosh n'est pas plus facile (les programmes sont d'ailleurs souvent les mêmes), et Linux, dont on parle beaucoup, n'est pas un système "grand public" (son utilisation requiert des connaissances informatiques poussées). Windows est donc un moindre mal.

    Gardez également à l'esprit qu'utiliser un PC n'est pas un acte anodin qui devrait être inné. Il s'agit d'une compétence spécifique, au même titre qu'apprendre une langue étrangère ou apprendre à conduire une voiture, qui doit donc s'acquérir par un apprentissage. Cet apprentissage doit être un acte conscient, nécessitant un investissement en temps (surtout), et parfois en argent, de votre part.

    Durant cet apprentissage, ne cherchez pas à retenir par cœur des procédures et ne faites pas de "Windows pour les nuls" votre livre de chevet. Vous serez rapidement découragé. Cherchez au contraire à comprendre la logique du système, tâchez de l'accepter et de l'intégrer même si vous ne la trouvez pas pertinente, et essayez d'acquérir des réflexes : parcourez les menus, cliquez à différents endroits avec le bouton droit de la souris, posez des questions autour de vous…

    Comme dans tout apprentissage, le temps et la motivation sont deux facteurs essentiels de réussite. Pour bénéficier de ces deux éléments, imitez les enfants et explorez les aspects ludiques de l'informatique. Installez des jeux sur votre PC, intéressez-vous au MP3, achetez un appareil photo numérique, amusez-vous à construire un site Internet… Ce genre d'activité demande du temps et des compétences, contrairement à ce que les marchands cherchent généralement à vous faire croire, mais c'est une manière agréable et motivante de les acquérir.

     
    10. Vos réactions

    Nous espérons que ce petit dossier vous aura été utile. Vous pouvez nous faire part de vos remarques ou de vos questions en utilisant notre formulaire de contact (merci d'indiquer une adresse email valide si vous souhaitez une réponse !).

     

  •