Gentilé et méprisance

Comment appelle-t-on les habitants du département de l’Aisne ? Les Axonais. Ceux du département de l’Oise ? Les Isariens. Et ceux de la Somme ? Eh bien, jusqu’en janvier 2012, on n’en savait rien. Il n’y avait pas de “gentilé”, car c’est le terme, pour désigner officiellement les habitants du département de la Somme, en région Picardie. Un vote a donc été organisé, via le site web donnonsnousunnom.fr, et le résultat a été proclamé le 1er janvier. Les habitants de la Somme sont donc devenus officiellement les Samariens (et Samariennes), un gentilé qui était déjà couramment utilisé et qui fait référence à Samara, l’ancien nom gaulois du fleuve qui donne son nom au département, la Somme.

Un mot tiré de l’ancien français qui devient un néologisme, c’est aussi comme cela que l’équipe de Sarkozy a tenté de justifier l’emploi malheureux du terme “méprisance”. C’est lors d’un meeting à Nantes que le président-candidat a déclaré : “Je veux apporter des réponses. Oh, des réponses qu’on ne comprendra pas dans un certain nombre de cercles dirigeants. Des réponses qu’on va regarder avec cette… méprisance, cette attitude hautaine“. Après la bravitude…

Enfin, pour montrer encore une fois que l’exemple ne vient pas d’en haut, voici le communiqué de l’Elysée en hommage à Danièle Mitterrand, décédée le 22 novembre 2011. Trois paragraphes, cinq fautes sans compter une faute de ponctuation ! Les lecteurs de ce blog étant autrement plus érudits que les “élites” qui nous gouvernent, saurez-vous trouver les fautes dans ce texte ?

One Comment on “Gentilé et méprisance”

Leave a Reply

Your email address will not be published.