La richesse de la langue arabe

L’arabe est une langue étonnante qui a suscité mon intérêt et mon envie d’en apprendre davantage. Je profite de ce blog pour vous faire partager, dans ce bref résumé, ce que j’ai découvert de la langue. Et en attendant d’approfondir davantage mes recherches, peut être quelqu’un pourra-t-il m’aiguiller et m’apporter de nouvelles connaissances.

L’arabe est une langue savante, compliquée et très riche.

La langue arabe s’écrit au moyen de 28 lettres. Cet alphabet est un abjad : terme décrivant un système d’écriture ne notant que les consonnes de la langue. Ces consonnes peuvent devenir des voyelles au moyen de trois signes suscrits, souscrits ou postcrits.

Les grammairiens arabes prétendent que toutes les racines de leur langue, au nombre de 6 000, ont été primitivement des verbes. Les mots composés de ces racines se complètent, soit au moyen de lettres, soit par le redoublement des radicales, ou encore par le changement des voyelles. C’est ainsi qu’une même racine peut donner des verbes, des substantifs, des adjectifs, des adverbes, enfin des dérivés de toute sorte. Il est donc nécessaire, au préalable, de connaitre ces 6 000 racines pour nous faciliter l’apprentissage et la compréhension de nouveaux mots.

Les verbes quant à eux forment 17 conjugaisons ! Chaque conjugaison a sa nuance ou signification propre ; par exemple, les conjugaisons 9 et 11 servent pour les couleurs et les difformités, la dixième exprime le désir de faire une action. Chaque conjugaison a sa propre fonction. Vous comprenez mieux la richesse de la langue ? Mais ce n’est pas tout ! L’arabe dispose également d’une richesse de vocabulaire et de figures rhétoriques inimaginables. Il y aurait ainsi 80 termes différents pour représenter le miel, 200 pour le serpent, 500 pour le lion, 1000 pour le chameau, autant pour l’épée, et jusqu’à 4000 pour rendre l’idée de malheur. De la même manière, l’arabe dispose de 100 mots et expressions pour cerner al houbb : l’amour, ses différents états, ses nombreux tourments, etc. Cette richesse sémantique témoigne du raffinement de la civilisation et de la littérature arabo-islamique. Il existe une multitude de nuances d’idées, chacune traduite par un terme spécifique.

La légende raconte qu’un grand poète et linguiste aveugle du XIe siècle a un jour heurté au souk un des princes à la cour. Or les pauvres ne sont pas censés se frotter à la noblesse ! Le prince traite alors le poète de “chien ignorant”. Abul-Ala le pauvre poète répliqua aussitôt : “Le chien parmi nous est celui qui ne connait pas les soixante-dix noms pour désigner le chien !”

Bien sûr, le prince et la plupart des linguistes de la cour ne pouvaient pas se remémorer autant de noms. Aussi, plus tard, au XIIe et XIIIe siècles, lorsque la préservation de la langue est devenue une obsession, ces soixante-dix noms ont été inscrits. Ils ne signifient pas tout à fait le mot “chien”, ils décrivent plutôt les conditions d’un chien, par exemple un chien enragé se nomme différemment qu’un chien paisible. Ce qui est vrai du chien l’est aussi pour la plupart des autres animaux… imaginez donc le nombre de mots. Ainsi de nos jours, par exemple, les sept plus célèbres noms du lion sont enseignés aux enfants dans les écoles partout dans le monde arabe : “Laith”, “Sab”, “El-Assad”, “Qaswara”, “Ghadanfar”, “Dirgham”, et “Oussama”.

Bon courage à tous ceux qui apprennent ou veulent apprendre cette belle et subtile langue qu’est l’arabe !

Delphine, pour Freelang

4 Comments on “La richesse de la langue arabe”

  1. Impressionnant !
    Mais n’est-il pas triste de n’avoir “que” 100 mots pour l’amour contre 4000 pour le malheur ? À moins de considérer que l’amour rend forcément malheureux…

    1. la langue arabe est un monde a part entière , je suis un trilingue et je sais très bien de quoi je parle , avant l’Islam il y avait 2 langues arabes , l’une au Yémen et l’autre en Iraq , le chemin qu’a pris Abraham “Ibrahim’ de l’Iraq vers la Palestine et l’Égypte puis au sud en Arabie prés du Yémen , ce chemin a relier la langue arabe par la naissance d’une langue unifier riche en vocabulaire , les poètes puis le coran ont gardes et enrichis cette langue , lire le coran et le comprendre convenablement signifie que vous avez appris la langue arabe , bon courage ;

  2. Merci. cet article est tres interessant. J’aimerai beaucoup partager quelques informations avec vous concernant la langue Arabe:) contactez moi par email des que vous avez un moment.

Leave a Reply

Your email address will not be published.